Author Archives: adminafzig

  • -

Le bâtiment

Logée dans un bâtiment conçu par l’architecte Patrick Dujarric, lauréat du prix d’architecte Aga Khan pour la construction  de l’Alliance Française de Kaolack et de Ziguinchor, figurent parmi les principales attractions touristiques de la ville et joue un rôle clé dans la vie culturelle de la région.

Inspirée de l’architecture traditionnelle de la région (impluvium des cases Diolas, motifs colorés des pagnes mandjaks, ornements jaune et noir des bâtons de circoncision diolas – elle est tout entière bâtie avec des matériaux locaux : plafonds en rônier et en palétuvier, bétons mêlés de coquillages, toit en feuilles de rôniers roulées, sols décorés de motifs géométriques teintés dans la masse pour éviter l’importation de carrelage.

 


  • -

Il était une fois l’Alliance de Ziguinchor…

Créée en 1986 par Paul-Claude Carli, conseiller pédagogique au lycée Djignabo,  l’Alliance s’installe dans une maison louée. La bibliothèque établie au salon attire un large public scolaire. Les cours ont lieu dans les chambres. De 1986 à 1995, le budget reste très réduit, la subvention de l’Ambassade de France couvrant à peine les frais de loyer, c’est la cotisation des adhérents et surtout des membres d’honneur qui permet de mettre en place quelques activités culturelles.

Principal motif d’adhésion à l’Alliance, l’accès à la bibliothèque (environ 4500 titres en 1992) et à son service de prêt permet de dépasser le millier d’adhérents dès 1993. Jusqu’en 1994, le fonctionnement de l’Alliance repose principalement sur la motivation de professeurs à temps plein au lycée Djignabo, qui en assument bénévolement la direction. Les trois seuls employés sont une bibliothécaire, un gardien et une femme de ménage.

A partir de 1992, le besoin de nouveaux locaux devient de plus en plus pressant ; il apparaît également indispensable de créer un poste de directeur à temps plein. Avec le soutien de l’ambassade de France, disposée à financer la construction de nouveaux locaux, le Directeur Alain Rossigneux et le président de l’Alliance Nouha Cissé, proviseur du lycée Djignabo se mettent en quête d’un terrain. Soutenus par le maire Robert Sagna, ils choisissent l’ancienne gare routière, un terrain de  5600 mètres carrés.

La conception des bâtiments revient à l’architecte Patrick Dujarric, lauréat du prix Aga Khan pour la construction de l’Alliance de Kaolack. Le projet est ambitieux : un théâtre de verdure de 450 places, des salles de classes, une grande bibliothèque, une salle polyvalente, une cafétéria, un jardin botanique. Les travaux débutent en novembre 1994, suivis par les directeurs Yves Levrel puis Patrick Schmidt.

Le 22 janvier 1999, enfin, la nouvelle Alliance est inaugurée par le président de la République Abdou Diouf, en présence de l’ambassadeur de France André Lewin. Pendant une semaine entière, artistes et musiciens se succèdent au théâtre de verdure, libres de présenter le travail qu’ils souhaitent.

Deux nouvelles salles classe seront construites en 2003 dans les jardins pour faire face à l’augmentation du nombre d’ étudiants, suivies de la construction en 2007 de la galerie ZigZag, financée par Eiffage Sénégal, dotant l’Alliance de l’espace d’exposition qui lui faisait encore défaut.